Propos introductifs à l'art oratoire

29 juin 2020

Imaginez-vous dans un monde où personne ne parle; où l'on n'utilise que les signes. Ç'aurait été intéressant ? Si votre réponse est NON, vous avez marqué un point.

A présent, revenez dans notre monde actuel où parler est l'apanage de tous et bien parler une difficulté pour bon nombre. Croyez-vous au hazard de la binarité de ce monde ? Pensez-vous que c'est simplement normal que d'autres puissent bien parler et d'autres non ? Si votre réponse à cette question est aussi NON, vous venez de marquer un point.

L'art oratoire n'est pas un luxe réservé à un groupe de personnes.

On ne naît pas orateur, on le devient. C'est une erreur que de vouloir affirmer avec certitude la précédente phrase. Pourquoi? Tout simplement parceque il n'est point à ignorer que bien parler en public est pour certains, un don. Certaines personnes ont le verbe facile; comme le dirait l'autre: ils ont la gâchette facile. Biensûr, ne prenez pas "gachette" au sens péjoratif. Cependant, savoir parler en public est un art, un art qui peut s'apprendre. Parcequ'il est un art, on ne peut la libeller intégralement sous forme de théorie. Ce n’est pas une science infaillible. On ne peut prétendre apprendre l'art oratoire exclusivement à travers les livres ou en suivant un blog. Un art doit se pratiquer, le plus possible. Et l'art oratoire doit être un exercice sur lequel il faudra se pencher et pratiquer régulièrement.

Au croisement de la rhétorique et de l’éloquence, l’Art Oratoire est l’art de convaincre, d’émouvoir par la parole.

A l’origine, en Grèce, l’Art Oratoire s’occupait essentiellement du discours politique puis il s’est étendu à d’autres disciplines comme la littérature et l’art dramatique.
C’est Cicéron qui le premier propose une théorie de l’Art Oratoire avec l’essai philosophique « De Oratore ». L’Art Oratoire est un art, en ce sens qu’il propose une dimension esthétique du discours ;  mais aussi parce qu’il requiert l’apprentissage d’une méthode et donc d’une technique. L’Art Oratoire n’est pas inné, il s’apprend.

L'art oratoire a toujours existé et a toujours été pratiqué par les grands hommes de l'histoire.

L'histoire nous renseigne que la pratique de la prise de parole en public remonte jusqu’aux grands penseurs de la Grèce antique, notamment Corax, Gorgias, Démosthène, Socrate, etc. Par exemple, Socrate, grand penseur philosophique incontesté de toute l'histoire de la philosophie, n’a laissé aucun écrit. C'était pourtant un grand virtuose de la parole dont la pensée a marqué les esprits. Il était l'incarnation de sa propre philosophie; une philosophie qui prenait forme dans les dialogues et discussions animées qu’il tenait avec ses contradicteurs comme ses admirateurs. Ayant vécu au Ve siècle avant J.C, notons qu'il est à l’origine de la philosophie et des conceptions politiques fondamentales occidentales. A Athènes, la politique était rythmée par les débats publics. Dès lors, celui qui s'intéressait à la cité avait le devoir de savoir parler.

Homme d’Etat d'un siècle avant J.C., Cicéron était un modèle d’éloquence incontesté et incontestable. Nombreux sont les ouvrages et les récits qui lui font ce témoignage. Il a lui-même rédigé de nombreux ouvrages sur la rhétorique et l’art de convaincre. 

Démosthène, lui, est un homme d’Etat de l’Athènes de la Grèce antique Opposant de Philippe II de Macédoine, il est un éminent représentant de ceux que l’on appelle les orateurs « attiques ».

Et plus recemment, en France, le général De Gaulle était un orateur hors pair. Il maîtrisait la puissance de la voix, jouait de son regard, et sa gestuelle transmettait les émotions qui vibraient en lui. Ce grand chef politique célébrée par les annales de l'histoire avait fait de la parole son outil privilégié pour le combat des idées.

L'art oratoire est important et utile

L’Art Oratoire commence là où commence la vie publique. Qu’il s’agisse de s’exprimer dans le monde professionnel, le milieu associatif ou le combat politique, en face à face, au sein d’un groupe ou devant un auditoire, chaque fois on le fait au titre d’un rôle écrit par la société des hommes. On doit alors construire un personnage qui soit la juste traduction physique, vocale et intellectuelle de ce rôle. C'est ça l'art oratoire. C'est un genre de prestations qui touchent le cœur et l’esprit. C’est un tremplin pour développer son charisme et son leadership et surtout devenir soi-même.
Dans le domaine de la prise de parole, il faut distinguer différents niveaux et différentes orientations. Il y a la simple prise de parole que nous devons tous réaliser un jour ou l’autre durant les études, au travail, en association, etc. Cela demande de dépasser ses peurs, de se préparer pour avoir un exposé structuré et qui soit écouté et apprécié. Cela est accessible à tous avec un peu d’investissement de temps pour la préparation.
Et puis, il y a ceux qui doivent prendre la parole très souvent dans le cadre professionnel et qui doivent être efficaces dans le résultat de leurs interventions. Il s’agit de vendre des produits ou des projets, de diriger une équipe ou une entreprise, de donner des cours ou des formations… Tout cela nécessite plus de préparation et l’acquisition de qualités supplémentaires comme plus de charisme et d’éloquence, plus de leadership. Cela va demander un investissement plus important si l’on veut réellement être efficace. Malheureusement, trop de personnes négligent cela et restent au niveau cité plus haut.
Même si l’on a des facilités à parler en public, on n’en est pas pour autant un bon orateur percutant et performant. Il y a le sport amateur et il y a les professionnels… L’entraînement et l’investissement de temps seront très différents. Les professionnels de la parole s’entraînent ou pratiquent tous les jours. À chacun de choisir son niveau et de travailler pour rester dans son confort.
Savoir parler est un pouvoir, le pouvoir de séduire par la parole.
C'est être capable de prendre la parole en public et de captiver son audience en trouvant les bons mots. Qui ne voudrait pas écouter un enchaînement limpide, claire, cadencé de mots avec une variation de tonalité qui parle d'elle-même? La preuve, ceux qui savent mieux parler en public sont ceux qui sont les mieux écoutés. Ne nous leurrons pas, personne ne voudrait perdre son temps a s'ennuyer et a écouter les égarements verbaux. D'ailleurs, l'attention accordée s'effrite d'elle-même, dès lors.
Quelque soit nltre niveau dans la société, nous avons besoin de savoir prendre la parole en public. Chacun se doit de remplir se devoir qui est l'une des clefs de sa promotion mais encore celle du developpement de nos nations.

Mettez-vous à la tâche! Surtout, nous sommes disponible à vous accompagner sur ce pan de la bâtisse de votre personnalité. C'est à cet art que nous dévouons le plus notre engagement.